Covid : Moderna annonce modifier son vaccin pour améliorer son efficacité contre les variants

Par Laurent P. · Publié le 26 janvier 2021 à 10h38 · Mis à jour le 26 janvier 2021 à 16h58
Le laboratoire Moderna Therapeutics a annoncé lundi 25 janvier travailler sur une nouvelle forme de son vaccin, pour le rendre plus efficace contre les variants, en particulier contre celui sud-africain. Ce même jour, le groupe expliquait que son produit était efficace contre les deux variants les plus répandus dans le monde.

Après Pfizer qui évoquait l'efficacité de son vaccin contre le variant britannique de la Covid, mais pas contre le variant sud-africain, c'est au tour du laboratoire Moderna Therapeutics de venir donner des nouvelles de son produit et de l'efficacité, ou non, de celui-ci sur les mutations du virus se répandant de par le monde. Et bonne nouvelle : le vaccin développé par le groupe pharmaceutique, bientôt diffusé en Europe, est bel et bien efficace contre les deux souches du virus, même si une baisse d'efficacité est constatée avec le variant sud-africain. Une information dévoilée par Moderna ce lundi 25 janvier 2021 dans un communiqué.

Et de préciser que les chercheurs s'attendent à ce que ce vaccin "protège contre les variants détectés à cette date" explique le laboratoire, après plusieurs essais. Moderna Therapeutics en a également profité pour annoncer qu'il allait travailler au développement d'une dose supplémentaire à injecter aux patients, pour augmenter l'efficacité du vaccin contre ces variants. Le laboratoire va même plus loin, selon nos confrères du Financial Times, en expliquant ce même jour se pencher sur l'élaboration d'une nouvelle forme de son vaccin pour le rendre plus efficace contre le variant sud-africain, la technologie de l'ARN messager constituant le vaccin le permettant dans des délais assez courts (six semaines).

Concernant ce vaccin, celui-ci serait efficace, comme l'annonçait le laboratoire fin 2020, à 94,5%. Pour le moment, l'Union européenne a commandé 160 millions de doses, dont 12 millions doivent revenir à la France. Un produit qui vient également compléter l'offre vaccinale en France, aux côtés de Pfizer/BioNTech, en attendant une validation de celui d'AstraZeneca et de Spoutnik V.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche