Covid : "des jours meilleurs" pour bientôt selon l'infectiologue Pierre Tattevin

Par Laurent P. · Publié le 4 mars 2021 à 11h52 · Mis à jour le 5 mars 2021 à 11h52
Un peu d'optimisme dans cette guerre contre la Covid... Pierre Tattevin, président de la Société de pathologie infectieuse de langue française et professeur de maladies infectieuses au CHU Rennes, a indiqué ce jeudi 4 mars que "des jours meilleurs" pouvaient être espérés "assez rapidement".

Et si la crise de la Covid n'était bientôt plus qu'un lointain souvenir ? C'est en tout cas ce que suggère ce jeudi 4 mars le professeur Pierre Tattevin, président de la Société de pathologie infectieuse de langue française et professeur de maladies infectieuses au CHU de Rennes, au micro de nos confrères de Franceinfo, expliquant que "la campagne de vaccination marche bien", et que celle-ci nous permettrait d'espérer "des jours meilleurs assez rapidement".

Une déclaration qui fait écho à celle de Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement qui, la veille, mercredi 3 mars, indiquait que le gouvernement espérait "un retour à la normal peut-être dès la mi-avril". Un objectif à suivre et qui permet un peu d'espoir : "on a trois bons vaccins, bientôt quatre, et on a protégé les gens les plus fragiles dès les premières semaines", argumente le professeur. Et de préciser que d'ici fin mars, les effets de la campagne de vaccination devraient se faire sentir plus nettement, avec une baisse du nombre de décès.

Un virus qui, bientôt, grâce à la vaccination, pourrait arriver au terme de son évolution, ce qui renforcerait l'idée d'une fin de crise : "Quand il arrivera à cette fin, il va rentrer dans les rangs des virus saisonniers banals qui donneront des rhumes ou des infections pas sévères", explique de son côté Bruno Lina, virologue, toujours à nos confrères de Franceinfo. Et de poursuivre : "on est peut-être dans une phase où ce virus a fini de faire son évolution et maintenant on arrive sur une fin de phase pandémique pour rentrer dans une phase de circulation à bas bruit du virus".

Une crise qui pourrait donc n'être qu'un lointain cauchemar.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche