Coronavirus : Belgique, Espagne, Pologne... ces pays qui durcissent leurs mesures sanitaires

Par Caroline J., Manon C. · Publié le 25 octobre 2020 à 17h19 · Mis à jour le 25 octobre 2020 à 17h40
Le durcissement des mesures sanitaires dans certains pays montre bien que l’épidémie de Coronavirus regagne du terrain. La Belgique a avancé l'heure de début de son couvre-feu, tandis que l'Espagne vient de proclamer l'état d'urgence sanitaire, à l'instar de la Pologne, désormais en "zone rouge". Petit tour d'horizon.

Depuis plusieurs semaines maintenant, l'évolution de la situation sanitaire se dégrade dans de nombreux pays. En France, 74 départements sont classés en zones rouges. Face à une hausse du nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur le territoire, les restrictions se multiplient, comme c'est le cas dans les villes placées en alerte maximale. Depuis le 15 octobre, un couvre-feu y est établi de 21h à 6h du matin. 

Mais la France est loin d’être un cas isolé puisque d’autres pays ont également décidé de durcir leurs mesures sanitaires.

Tour des restrictions dans les pays d'Europe 

Au Royaume-Uni, les rassemblements de plus de six personnes sont interdits sur l’ensemble du territoire. Les mesures sont encore plus restrictives dans le nord-est de l'Angleterre puisque sont désormais interdites les rencontres entre personnes de différents foyers. Dans la région de Liverpool, le Premier ministre a conclu un accord pour fermer les bars et pubs face à la hausse du nombre de nouvelles contaminations. 

Autre annonce ? La mise en place d'un test de dépistage une heure avant de prendre l'avion, destiné aux voyageurs quittant le Royaume-Uni depuis l’aéroport londonien d’Heathrow. Objectif ? Favoriser la reprise des liaisons aériennes internationales. 

En Irlande, un reconfinement a été décrété dans tout le pays. Il entrera en vigueur dès le 21 octobre au soir pour une durée de six semaines. Aussi, tous les commerces non essentiels devront fermer. Quant aux bars et aux restaurants, ils seront uniquement autorisés à servir de la nourriture à emporter. En revanche, les écoles resteront ouvertes. Enfin, les Irlandais pourront sortir de chez eux pour faire du sport, mais dans un rayon de cinq kilomètres autour de leur lieu de résidence. 

En Italie, de nouvelles mesures restrictives ont aussi été prises, comme l'interdiction, pour les 30 prochains jours, des fêtes privées. Le président du Conseil, Giuseppe Conte, va encore plus loin en recommandant très fortement de ne pas organiser de dîner de plus de 6 personnes à domicile. Concernant les cérémonies de baptêmes, de mariages ainsi que les enterrements, le gouvernement a limité le nombre d'invités à 30. 

Autres annonces conséquentes ? La fermeture des bars et des restaurants à 18h, mais aussi l'interdiction de se rassembler en groupe debout devant les bars et restaurants, les parcs ou dans les rues. Par ailleurs, les cinémas, les théâtres, les salles de sport et les piscines vont fermer leurs portes jusqu'au 24 novembre prochain. 

Face à la hausse des nouvelles contaminations dans le pays (plus de 5 000 nouveaux cas de Covid-19 par jour), le gouvernement italien a également décidé de prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier 2021. Des couvre-feux sont désormais en vigueur à Naples, dans le Latium (la région de Rome) et en Lombardie (la région de Milan).

Aux Pays-Bas, la situation se complique également. Le 13 octobre, le gouvernement néerlandais a annoncé un reconfinement partiel du pays. Concrètement, depuis le 14 octobre au soir, les restaurants et cafés sont fermés pour une durée de deux semaines minimum. Concernant les magasins de détail, ils doivent baisser le rideau à 20h. La vente d’alcool et de drogues douces est interdite entre 20h et 7h du matin. 

En Espagne, le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé dimanche 25 octobre l’instauration d’un état d’urgence sanitaire jusqu’au début du mois de mai, qui s’accompagne d’un couvre-feu dans tout le pays, à l’exception des îles Canaries. Le couvre-feu sera en place de 23h à 6h du matin, avec la possibilité pour les régions d’avancer ou de retarder localement d’une heure son début.

Au Portugal, afin de limiter les nouvelles contaminations au Coronavirus, le gouvernement a pris de nouvelles mesures depuis le 15 septembre dernier, comme l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes et la fermeture des commerces entre 20h et 23h. Autre mesure ? La généralisation à l'ensemble du pays de l'interdiction de la vente de boissons alcoolisées dans les supermarchés et les stations-services. Le pays a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu'au 14 octobre. 

En Grèce, les deux principales villes du pays, Athènes et Thessalonique, sont désormais soumises, depuis le 24 octobre, à un couvre-feu nocturne, et le masque y est obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur.

Du côté de l'Allemagne, certains s'inquiètent de la situation sanitaire dans la Bavière. Ainsi, à Munich, le port du masque est désormais obligatoire dans une partie du centre-ville. Autre mesure ? Limiter, dans tout le pays, le nombre de participants à des fêtes dans l’espace public et privé. Concernant les réunions privées, il est « urgemment conseillé » de ne pas dépasser 25 personnes, a expliqué Angela Merkel lors d’une conférence de presse. En revanche, lorsque le plafond atteint 50 cas sur 100 000 habitants, alors le nombre de participants devra passer sous la barre des 25 dans l’espace public, et si possible à 10 à la maison.

En Belgique et plus particulièrement à Bruxelles, les autorités ont décidé hier, samedi 24 octobre, d’avancer l’heure de début du couvre-feu, désormais imposé dans le pays à 22h. Le couvre-feu courrait jusqu'à présent de minuit à 6h du matin. Elles ont aussi ordonné la fermeture des magasins à 20h et l’interdiction des activités culturelles et sportives à partir de lundi.

L'Islande aussi a décidé de durcir les mesures sanitaires face à la hausse importante des nouvelles contaminations au Covid-19 dans le pays. Depuis le 5 octobre, les salles de sport, bars et discothèques sont ainsi fermés. Autre annonce ? L'interdiction des rassemblements de plus de 20 personnes pour « deux à trois semaines ».

« Ces derniers jours, le nombre quotidien de personnes nouvellement diagnostiquées a été relativement stable, soit environ 30 à 40 individus par jour, et il est donc clair que les mesures actuelles n'ont pas réussi à permettre une maîtrise adéquate de l'épidémie », avait fait savoir le chef épidémiologiste Thórólfur Gudnason dans une note envoyée à la ministre de la Santé islandaise.

Ailleurs en Europe, les mesures restrictives se multiplient aussi, comme en République tchèque où le gouvernement a pris la décision de fermer, depuis le 14 octobre, les restaurants et bars dans tout le pays. Est également annoncée l'interdiction de la consommation d'alcool dans les lieux publics, et un confinement partiel jusqu'au 3 novembre. 

En Pologne, face à la hausse des contaminations, l'ensemble du territoire est passé samedi 24 octobre en "zone rouge", entrainant des restrictions : télé-travail encouragé, écoles primaires partiellement fermées, piscines et clubs de sport fermés. Les rassemblements sont, quant à eux, limités à 5 personnes ; les restaurants, cafés et bars ne peuvent servir que de la nourriture à emporter ; les mariages sont interdits, et le nombre de clients ou d’usagers est désormais restreint dans les commerces, les transports et les églises.

Enfin, la Slovénie a mis en place un couvre-feu depuis le 20 octobre jusqu'au 1er novembre prochain, comme plusieurs autres pays européens. 

Et ailleurs dans le monde 

En Chine, après la découverte de 6 cas de Coronavirus dans la métropole de Qingdao, le pays a décidé de mener une campagne de dépistage massive dans cette métropole où vivent 9 millions d'habitants.

Autre exemple, autre partie du globe avec la Côte Est du Canada cette fois-ci. Les villes de Montréal et Québec se reconfinent partiellement du 1er au 28 octobre.

Plus généralement, le Canada a enregistré le 19 octobre plus de 200 000 cas et près des 10 000 morts, selon les derniers chiffres officiels des provinces compilés par plusieurs chaînes de télévision. Le Canada a d'ailleurs annoncé que sa frontière avec les Etats-Unis serait fermée aux déplacements non essentiels au moins jusqu’au 21 novembre.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche