Le saviez-vous ? À la découverte des pagodes parisiennes

Par Rizhlaine F. · Photos par Rizhlaine F. · Publié le 21 mai 2020 à 18h30 · Mis à jour le 21 mai 2020 à 18h47
Le saviez-vous ? Il existe à Paris des pagodes qui offrent un contraste dépaysant avec l'architecture de la capitale. On vous dévoile leurs secrets !

Paris regorge de secrets insolites. Quand on croit bien la connaître, la capitale parvient à nous surprendre toujours plus. Parmi ces lieux étonnant se trouvent trois pagodes qui nous transportent en Asie de l'est. Comment sont-elles arrivées là ? Quelle est leur histoire ? Voici les secrets des pagodes parisiennes.

La Pagode de Monsieur Loo

Au beau milieu des immeubles de pierre de taille, on peut avoir la surprise de tomber sur une pagode. C'est le cas dans le 8ème arrondissement de Paris, au 48 rue de Courcelles. C'est là que se dresse la Pagode de Monsieur Loo, une pagode chinoise qui attire les regards par sa couleur rouge et son architecture qui tranche avec celle du quartier. 

Paris exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes Parisiennes

À l'origine, il s'agissait d'un hôtel particulier construit en 1880 qui fut racheté au début du XXème siècle par Ching Tsai Loo, un marchant d'art. Il décide de faire transformer le bâtiment en une pagode chinoise. L'architecte Fernand Bloch relève le défi et en 1926, l'hôtel particulier parisien est bel et bien devenu une pagode. 

Un Cinéma dans une Pagode

Le cinéma La Pagode a beaucoup fait parler de lui lors de sa fermeture en 2015. Ce cinéma d'art et d'essai était notamment connu pour son architecture insolite inspirée du Japon. Construite en 1896 par l'architecte Alexandre Marcel, c'était à l'origine un cadeau de François-Émile Morin, directeur du Bon Marché, pour son épouse. 

Paris exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes Parisiennes

C'est en 1931 que La Pagode devient un cinéma ouvert au public et il était d'ailleurs le seul du 7ème arrondissement. Aujourd'hui encore, il reste connu pour sa salle et son jardin japonais qui sont d'ailleurs inscrit aux monuments historiques. En 2015, la Pagode ferme ses portes pour travaux. Il est racheté 2 ans plus tard par Charles S Cohen, prometteur immobilier américain, qui aurait l'intention de faire rouvrir ce cinéma. 

La Pagode de Vincennes

De l'extérieur, elle ne ressemble pas à l'idée qu'on a d'une pagode. C'est normal puisque qu'il s'agissait à l'origine de deux pavillons dressés pour l'exposition coloniale de 1931 : celui du Cameroun et celui du Togo. C'est en 1977 que l'ancien pavillon du Cameroun a été transformé en pagode. Ces bâtiments qui abritent aujourd'hui l'Institut International Bouddhique et Union Bouddhiste de France

Paris exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes ParisiennesParis exotique : à la découverte des pagodes Parisiennes

Cette pagode abrite des reliques ainsi que le plus grand Bouddha d'Europe : la statue recouverte de feuilles d'or mesure 9 mètres de haut si on compte son socle. C'est ici également que se trouve le temple bouddhiste tibétain de Kagyu-Dzong

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Tarifs
Gratuit

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche