Éphéméride du 10 août à Paris : Prise du Palais des Tuileries par les Sans-Culottes

Par Manon C. · Mis à jour le 10 août 2021 à 10h10 · Publié le 10 août 2021 à 00h12
Le 10 août 1792, les Sans-culottes prennent d'assaut le Palais des Tuileries au cours d'une journée sanglante qui sonne le glas de la royauté et de la monarchie en France.

Qualifiée parfois de "Seconde Révolution", la journée du 10 août 1792 est une journée décisive dans l'histoire de la Révolution française. Organisée et menée de front par la Commune insurrectionnelle de Paris, cette journée sanglante met un terme à la monarchie française, vieille d'un millénaire, et donne naissance à un nouveau régime républicain

Depuis sa tentative de fuite à Varennes, la famille royale est assignée à résidence et sous "surveillance du peuple" au Palais des Tuileries - alors situé à l'ouest du Louvre et siège du pouvoir exécutif - dans une atmosphère de soupçon face à une possible invasion extérieure du royaume, et de défiance du pouvoir royal. Les Sans-culottes parisiens sont prêts à en découdre. 

Éphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à Paris

Le 10 aout 1792, au matin, les Sans-culottes, menés par le général Santerre et l'ancien hussard alsacien et proche de Danton, Westermann, se réunissent non loin du Palais des Tuileries, bien décidés à en finir avec le pouvoir en place. Insulté par les révolutionnaires qui scandent sous ses fenêtres "À bas le veto ! À bas le gros cochon !", le roi Louis XVI, la reine Marie-Antoinette et le dauphin fuient le palais et se réfugient à l'Assemblée

Aux abords du Palais des Tuileries, la foule grossit et l'atmosphère s'échauffe. Après plusieurs tentatives d'assaut repoussées par les 900 gardes suisses et les gardes nationaux, les Sans-culottes arrivent finalement à entrer dans le palais royal à la force des armes.

Sur ordre du roi, les gardes suisses battent en retraite mais sont bientôt encerclés par les révolutionnaires sur la place Louis XV. Capturés, 600 d'entre eux sont conduits à l'Hôtel de Ville et massacrés. Les cadavres sont mutilés par la foule, tandis qu'à l'intérieur du Palais des Tuileries, les Sans-culottes tuent sans distinction 200 aristocrates, courtisans et serviteurs.

Éphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 10 aout à Paris

Convoquée par l'Assemblée législative, une Convention nationale prend des mesures inédites dictées par la Commune insurrectionnelle afin d'"assurer la souveraineté du peuple et le règne de la liberté et de l'égalité". La suspension de Louis XVI de son titre de Roi des Français est prononcée dans la foulée.

Capturés par les révolutionnaires après trois nuits passées au couvent des Feuillants, le roi et sa famille sont jetés en prison, à la Tour du Temple. Le 10 août 1792 sonne l'abolition de la royauté et la chute de la monarchie constitutionnelle en France. Mais la première Terreur se profile déjà à l'horizon. 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Plus d'informations
Iconographies : Musée Carnavalet

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche