Éphéméride du 15 août à Paris : La pose de la première pierre de l'Arc de Triomphe

Par Manon C. · Mis à jour le 16 août 2021 à 15h21 · Publié le 15 août 2021 à 00h01
Le 15 août 1806 est posée la première pierre de l'Arc de Triomphe, construit sur ordre de Napoléon 1er afin de perpétuer le souvenir des victoires des armées françaises.

Le 15 août 1806, la première pierre de l'Arc de Triomphe de l'Etoile est posée. Au retour de la bataille d'Austerlitz, Napoléon 1er promet aux soldats de l'armée française un retour triomphal dans la capitale, dans la veine des honneurs accordés aux généraux vainqueurs et à leurs troupes, sous l'Empire romain, qui défilaient sous des arcs de triomphe à leur retour de bataille. "Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe" déclare l'Empereur.  

Le 18 février 1806, Napoléon 1er ordonne, par décret impérial, la construction de cet arc de triomphe afin de perpétuer le souvenir des victoires de l'armée française. Initialement prévu "à l’entrée des boulevards, près du lieu où était la Bastille, de manière qu’en entrant dans le faubourg Saint-Antoine on passe sous cet arc de triomphe", ce dernier est finalement érigé sur la place de l'Etoile, offrant à l'édifice de belles perpectives, dans l'axe et à l’extrémité ouest de l’avenue des Champs-Élysées

Éphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à Paris

L'architecte Jean-François Chalgrin, en concurrence au départ avec l'architecte Jean-Arnaud Raymond, s'inspire de l'arc de Janus et de l'arc de Titus à Rome pour la conception du monument parisien. Le 15 août 1806, la première pierre, en forme de bouclier, portant une inscription et recouverte d'une plaque de bronze pour la protéger, est posée pour l'anniversaire de Napoléon 1er. L'évènement se fait sans cérémonie officielle et dans l'indifférence générale.

En 1810, après quatre années de travaux dont deux dédiées uniquement aux fondations de l'édifice, Napoléon fait construire par l'architecte Chalgrin une maquette grandeur réelle en charpente, stuc et toiles peintes en trompe-l'oeil, afin de donner l'illusion du monument achevé à l'occasion de son mariage avec l'archiduchesse Marie-Louise et de l'entrée de celle-ci dans Paris.  

Éphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à Paris

Sous la Restauration, la construction de l'Arc de Triomphe est interrompue puis abandonnée, mais reprend durant le règne de Louis XVIII, en 1823, sous l'égide des architectes Louis-Robert Goust et Jean-Nicolas Huyot, afin de commémorer l'expédition victorieuse d'Espagne en avril 1823 qui permit de rétablir le roi Ferdinand VII d'Espagne sur son trône.

Mais en 1830, Louis-Philippe revient à la volonté initiale de Napoléon 1er et dédie l'édifice aux armées ayant combattu entre 1792 et 1815. L'architecte Guillaume-Abel Blouet est chargé de continuer la construction de l'arc. Au fil des ans, de nombreux projets, pour certains très fantaisistes, ont été écartés de l'élaboration du monument tels qu'un aigle colossal, Napoléon sur une sphère, un réservoir d'eau ou encore un éléphant.

Éphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à ParisÉphéméride : Ça s'est passé un 15 août à Paris

L'Arc de Triomphe de l'Etoile est inauguré le 29 juillet 1836 pour le sixième anniversaire des Trois Glorieuses. A l'origine, une grande revue militaire était prévue pour l'inauguration, en présence de Louis-Philippe. Mais ce dernier, visé par un attentat le 25 juin, décide finalement d'annuler à la cérémonie. A la place, un grand banquet offert par le roi à 300 invités est organisé, tandis que le monument est découvert petit à petit et dévoilé aux participants et au peuple parisien. 

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Plus d'informations
Iconographies :
François Houiste, Musée Carnavalet
Philippe Benoist, Musée Carnavalet
Victor Adam, Musée Carnavalet
Théodore Jung, Musée Carnavalet

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche