La Bibliothèque Sainte-Geneviève, au coeur du Quartier Latin

La Bibliothèque Sainte-Geneviève est un lieu incontournable du Quartier Latin. Découvrez son histoire !

S'il y a bien une bibliothèque à Paris que vous devez absolument visiter pendant un week-end ou au cours de vos vacances dans la capitale française, c'est assurément la Bibliothèque Sainte-Geneviève (BSG pour les intimes), située dans le Quartier Latin. En un mot, elle est sublime. 

L'origine de cette bibliothèque remonte à des temps anciens, à l'époque de la construction de l'Abbaye Sainte-Geneviève-de-Paris par Clovis, au VIe siècle. Souvenez-vous, nous vous parlions de cette abbaye et de son église, l'Eglise Sainte-Geneviève dans notre article sur l'histoire de l'Eglise Saint-Etienne-du-Mont ! Au XIIIe siècle, la Bibliothèque Sainte-Geneviève se développe au dernier étage de l'abbaye et s'accompagne d'un atelier de copistes. Mais la Guerre de Cent-Ans et les guerres de religion freinent son essor. 

Il faudra attendre le XVIIe siècle pour que la BSG grandisse et se dote de 600 ouvrages, sous l'impulsion du Cardinal de La Rouchefoucauld. Plusieurs donateurs importants viennent, par la suite, augmenter le catalogue de la bibliothèque. En 1687, on dénombre 20 000 pièces, dont 400 manuscrits et des milliers d'estampes. 

La Bibliothèque Sainte-Geneviève, au coeur du Quartier LatinLa Bibliothèque Sainte-Geneviève, au coeur du Quartier LatinLa Bibliothèque Sainte-Geneviève, au coeur du Quartier LatinLa Bibliothèque Sainte-Geneviève, au coeur du Quartier Latin

Au XVIIIe siècle, la Bibliothèque Sainte-Geneviève n'est plus seulement réservée à l'élite et à l'archivage : elle ouvre ses portes au public. Durant les Guerres Napoléoniennes, l'édifice accueille pas moins de 20 000 nouvelles pièces et ouvrages confisqués à l'ennemi et devient ainsi une bibliothèque d'ampleur nationale. Mais ça commence à faire beaucoup d'ouvrages, tout ça ! Tellement que la bibliothèque doit déménager du dernier étage de l'abbaye, devenue Lycée Henri IV, pour un nouvel endroit.

Une nouvelle bibliothèque est donc édifiée sur les plans de Henri Labrouste, à l'emplacement de l'ancien Collège de Montaigu. La construction durera de 1844 à 1851 et la Bibliothèque Sainte-Geneviève devient la première bibliothèque de France à ne pas être rattachée à un palais, une abbaye ou une école. Labrouste fait de l'édifice une belle représentation du style néo-gothique. Son extérieur est dépouillé, mais une fois que l'on franchit le pas de la porte, on découvre le beau sol en marbre noir et blanc du vestibule et surtout une salle de lecture majestueuse, au premier étage.

Dessinée sur le plan d'une basilique, cette salle de lecture très lumineuse dévoile une étonnante structure de fer et des colonnes en fonte finement ciselées. C'est ici, encore aujourd'hui, que se retrouvent les étudiants des universités adjacentes pour réviser dans le calme ou consulter les 2 millions de documents conservés dans la bibliothèque.

Mais même si vous n'êtes plus étudiant, n'hésitez pas à y faire un tour ! 

Manon C.
Dernière modification le 21 août 2018

Informations pratiques

Horaires
Du 21 août 2018 au 31 décembre 2018

×

    Lieu

    10 Place du Panthéon
    75005 Paris 5

    Tarifs
    Gratuit

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires

    Soyez le premier à réagir !

    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche