Papi : l'excellent restaurant de quartier signé Étienne Ryckeboer à Paris

< >
Par Caroline J. · Photos par Caroline J. · Publié le 4 septembre 2020 à 19h12 · Mis à jour le 7 septembre 2020 à 18h07
Papi : voilà le nom de la nouvelle adresse gourmande imaginée et créée par Étienne Ryckeboer. Niché dans le 9e arrondissement, Papi propose un retour aux sources avec des produits frais, de saison et locaux. Pour ce nouveau restaurant de quartier, Étienne Ryckeboer s’est associé au chef japonais Akira Sugiura et à Thierry Delabre, considéré comme « le pape du levain ». On vous en dit plus sur ce nouveau lieu qui mérite véritablement le détour.

Si vous êtes tombés sous le charme de Bulot Bulot, le fameux comptoir marin situé dans le 18e, alors vous connaissez très certainement Étienne Ryckeboer. Plus de deux ans après l’ouverture de son premier établissement parisien, ce petit-fils de paysans donne naissance à son second bébé. Son nom ? Papi. Et pour cette nouvelle adresse gourmande, Étienne Ryckeboer a choisi le 9e arrondissement de la capitale, à deux pas des Folies Bergères.

Alors, que vous réserve Papi ? Décrit comme un « restaurant de quartier, chaleureux et sans étiquette », l’établissement propose un savoureux « retour aux sources avec des produits frais, de saison, souvent locaux, sourcés auprès de producteurs responsables et d’artisans ».

Pour titiller les papilles des clients, Étienne Ryckeboer a fait appel à une équipe de choc composée du talentueux chef japonais Akira Sugiura (formé à l’école de Tsuji Chou à Tokyo et auprès de chefs étoilés en Toscane, il est notamment passé par Lumen) en charge notamment des pâtes fraîches et des desserts. De son côté, Thierry Delabre, décrit comme « le pape du levain », sublime donc la pâte à pizza.

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

Enfin, pour faire de Papi un lieu séduisant et étincelant, l’entrepreneur a misé sur le célèbre cabinet Neri&Hu, notamment à l’origine de la rénovation de l’Opéra de la ville. A l'intérieur, on tombe sous le charme de cette décoration à la fois moderne et conviviale, en forme de cercle. Un petit conseil, si vous cherchez la table parfaite pour un dîner en amoureux, préférez celle située près de la grande vitre qui donne sur la rue. 

Se voulant « sincère, simple et élégant », Papi propose donc à sa carte des pâtes fraîches maison, des pizzas élaborées à partir de farine bio et au levain naturel, mais aussi des raviolis et udon, inspirés des voyages et découvertes d’Akira Sugiura. Et pour rompre la routine, le restaurant dévoile une nouvelle carte tous les mois. Mieux encore, un ou deux plats changent quotidiennement. 

Allez, on est sympa, et on vous lâche quelques plats en vrac à la carte, histoire de vous faire saliver. Pour commencer, optez pour de la charcuterie de qualité comme cette cecina de bœuf de Leon 24 mois ou bien du chorizo de Béarn. Autrement, préférez les entrées toutes aussi gourmandes à l'instar de cette incroyable assiette de tataki de veau, gelée de ponzu et tartare d'aubergine. Des goûts maîtrisés et justes qui font mouche ! 

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

On a aussi craqué pour la stracciatella sur laquelle sont délicatement posés des agrumes, des œufs de saumon et du yuzu. Là encore, le chef nous séduit avec cette harmonie des saveurs. 

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

Ensuite, côté plat principal, parmi les incontournables, place à la classique Margh, à seulement 9,50€, avec tomate, mozzarella, huile d’olive et basilic frais. Envie d’originalité ? Découvrez la Gomogi avec gorgonzola, mozzarella et girolles ou bien la délicieuse Ibéco (tomate, jambon Bellota 40 mois, coppa, mozzarella fumée et roquette).

Vous préférez les nouilles japonaises ? Optez pour l’Udon façon Cacio e pepe, avec parmesan, beurre, poivre et œuf parfait ou les incroyables raviolis "mezzaluna". Enorme coup de cœur pour ce plat aux mariages subtils et maîtrisés entre la pâte à raviole parfaite, l'encre de seiche, le calamar, le chou-fleur, l'anchois et la crème. Un délice ! 

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

Bien sûr, on ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin alors, on s'est laissé tenter par les propositions sucrées avec, d'un côté, la pêche blanche pochée au romarin, soupe de pêche et sa crème sucrée, et de l'autre, la délicieuse mousse au chocolat, gianduja et crumble cacao. Un jeu de couleurs et de textures qui a, là encore, emballé notre palais. 

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

Papi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photosPapi à Paris, les photos

Pour accompagner le tout, Papi propose des vins nature, parfois biologiques, souvent français mais également en provenance d’autres pays, le tout sélectionné par le sommelier Ismaël Dhaoui

Une chose est sûre, en plus de combler vos papilles et vos yeux, Papi va vous faire sentir comme à la maison grâce à son ambiance très conviviale et son accueil des plus chaleureux !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 1 septembre 2020

×

    Lieu

    46 Rue Richer
    75009 Paris 9

    Tarifs
    Charcuterie : 7-14 €
    Dessert : 8-10 €
    Entrée : 8-12 €
    Pizza : 9,5-18 €
    Pâte : 12-19 €

    Site officiel
    www.instagram.com

    Plus d'informations
    Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h15 et de 19h à 22h30. Fermé le dimanche
    34 couverts

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche