This page is not available in your language, please, choose yours

Levain : "du pain, du vin et on s'embrasse à la fin"

Publié le 5 janvier 2017 Par Bastien J.
Levain : du pain, du vin et on s'embrasse à la fin

Infos pratiques


3 Rue d'Aguesseau
92100 Boulogne Billancourt

Boulogne Jean Jaurès (Ligne 10)

18-28 euros (plats)
5-7 euros (accompagnements)
8 euros (desserts)
9-15 euros (entrées)

Après Plantxa, Le jeune chef colombien remarqué dans top chef 2012 Juan Arbelaez ouvre Levain, un bistrot de quartier à Boulogne-Billancourt autour du thème du pain. Et avec ceci, ce sera tout?

On l'avait quitté virevoltant au Taste Of Paris 2016 sur le stand de son restaurant Plantxa, Juan Arbelaez revient avec Levain, sa nouvelle table de Boulogne-Billancourt qui met croutes, mies et tartines à l'honneur. Une carte pas comme les autres avec une multitude de plats à partager et toujours la cuisine, gourmande et fantaisiste, signature du natif de Bogota.



Il a posé ses valises en France en 2006, rêvant de gastronomie française il intègre la prestigieuse école du Cordon Bleu et en sort diplomé deux ans plus tard. Auprès de chefs prestigieux comme Pierre Gagnaire à l'Hôtel Balzac ou Eric Frechon au Bristol il parfait sa formation. C'est en 2012 que les projecteurs se braquent sur lui: il est inscrit malgré lui à la saison 3 de Top Chef, celle de Jean Imbert qu'il secondera par la suite dans son restaurant l'Acajou. C'est en 2013 qu'il ouvre Plantxa, un premier établissement à la déco street art et à l'ambiance survoltée.



Le concept de Levain est plus sage et conventionnel avec menu du jour, mur de bouteilles et déco bistronomique. Pourtant à la carte on y retrouve l'humour du chef : le burger "jean larbalette" et sa montagne de salade roquette qu'on retrouvait déjà au Plantxa,  "L'oeuf bam-bam" parfait (technique de cuisson basse temperature), ses champignons et son lard, "tentacules" un plat de poulpe et chorizo à partager et ses accompagnements "M.Patate" et autre "lentilles pour la forme"

On aime que tous les plats (ici nommés "taper dans le lard") soient prévus pour une, deux voire quatre personnes avec des prix plus que raisonnables pour la qualité et la fraicheur des produits servis. Le pain se retrouve en fil rouge du repas dans la plupart des plats et sous toutes ses formes jusqu’à ce moellissime pain perdu en dessert... ah non, en langage Juan Arbelaez on appelle ça un "On l'a retrouvé!"

Idéal pour un déjeuner décontracté bistronomique et abordable qui change de la classique brasserie française.

Informations pratiques:
Levain
3, rue d'Aguessau
92100 Boulogne-Billancourt
Réservations: 01 42 37 43 45

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles HÔTELS ET RESTAURANTS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement