Le Bon Saint Pourçain, cuisine de très haute volée à côté de Saint-Sulpice

< >
Par Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 16 août 2020 à 20h49 · Mis à jour le 19 août 2020 à 17h13
A deux pas de l'église Saint-Sulpice, le Bon Saint Pourçain fait des heureux chez les gourmands et les gourmets. Fabuleux.

Planqué dans une rue étroite derrière l’église Saint-Sulpice, voilà maintenant 5 ans que le Bon Saint Pourçain est l’objet de désir et de plaisir de nombreux gourmands et de gourmets de la capitale.

A la tête de cet ancien restaurant bougnat, David Lanher et le chef Mathieu Techer (ex-Senderens et Sergent Recruteur) imaginent une cuisine chic et choc, classique et pourtant si différente, parfaite et si incisive. 

Le Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-Pourçain

A l’intérieur, quelques banquettes en cuir et 7 tables seulement; à l’extérieur une petite terrasse de 4 tables habituellement, qui s’est légèrement agrandie pour célébrer les beaux jours et ainsi profiter des longues soirées d’été. 

Sur l’ardoise, on retrouve au déjeuner comme au dîner, 4 entrées, 3 plats et 3 desserts dont certains plats désormais incontournables, retravaillés au gré des saisons et des envies du chef. Et pour ce dernier, le confinement a été bénéfique puisqu’il s’est laissé aller à imaginer de nouvelles merveilles, préparées à partir des légumes, des poissons et des viandes de Terroirs d’Avenir. 

Le Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-Pourçain

Ce midi là, une entrée toute en fraicheur avec le carpaccio de thon blanc, sucrine, orange, radis, vinaigrette thaï (18€) et une entrée toute en rondeur : une fabuleuse tranche de pâté en croûte ris de veau et foie gras. Ce déjeuner commence sous les meilleures auspices. 

On passe ensuite aux plats, accompagnés d’un bon verre de vin — forcément, on est au Bon Saint-Pourçain, du nom du cépage dans l’Allier. On continue avec un trait d’union avec l’entrée poissonnière : le filet de barbue au miso (27€), haricots verts, courgettes (27€), lui-aussi aux douces saveurs thaï grâce à une émulsion délicate.

Le Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-Pourçain

D'ailleurs ici, toutes les sauces et tous les jus sont faits-maison. Et quels jus ! Le jus de rôti du quasi de veau (32€) est absolument fabuleux, à l'instar de la viande si tendre qui s'accompagne d'une purée d'oignons doux, de navet et de fenouil. 

On clôt ce merveilleux déjeuner avec deux desserts de haute volée : d'une part le millefeuille croustillant, d'autre part le baba au rhum et crème fouettée (14€); tous les deux ultra gourmands. 

Le Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-PourçainLe Bon Saint-Pourçain

Définitivement une adresse incontournable du quartier

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 16 août 2020

×

    Lieu

    10bis Rue Servandoni
    75006 Paris 6

    Site officiel
    www.bonsaintpourcain.com

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche