Alan Geaam, fabuleuse gastronomie libanaise étoilée

< >
Par Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 3 octobre 2020 à 17h04 · Mis à jour le 3 octobre 2020 à 17h07
Dans son restaurant étoilé sobrement baptisé Alan Geaam, le chef Alan Geaam rend ses lettres de noblesse à la gastronomie libanaise. Laissez-vous surprendre à travers un menu découverte; nous on a craqué !

Propriétaire de l'Auberge Nicolas Flamel, la plus ancienne table de Paris qui fête cette année ses 612 ans, ainsi que du restaurant Qasti, le chef Alan Geaam régale aussi les gourmets du 16e arrondissement avec une table simplement baptisée Alan Geaam

L'adresse avait hébergé précédemment les deux chefs étoilés William Ledeuil et Guy Martin, et plus récemment le restaurant Akrame du chef Akrame Benallal, deux étoiles au guide rouge. Autant dire que cette adresse semble réellement attirer les étoiles !

Alan GeaamAlan GeaamAlan GeaamAlan Geaam

Et justement, ce restaurant gastronomique qui rend ses lettres de noblesse à la cuisine libanaise a été récompensé d'une étoile au Guide Michelin. Et on désormais comprend pourquoi tant on a adoré notre passage chez Alan Geaam. 

Ici, pas de carte ni le midi, ni le soir, mais des menus découvertes qui vous réservent de merveilleuses surprises. Il vous faudra compter 48€ le midi pour entrée/plat/dessert, et 70€, 90€ et 120€ les menus en 3, 5 et 7 temps, avec possibilité d'accords mets et vins

Alan GeaamAlan GeaamAlan GeaamAlan Geaam

Confortablement installés à l'une des tables - le restaurant dispose de seulement 20 couverts - on commence notre découverte du terroir libanais avec un verre d'arak et une tuile de man'ouché (la traditionnelle galette saupoudrée de zaatar) que l'on découvre bien cachée dans un petit arbre décoratif, sur notre table. 

Arrive ensuite un trio de mezzés modernisés : une superbe cacahuète en trompe l'oeil au foie gras, un cornet de houmous et oeufs de truite, et un délicat concombre de labneh au thym et meringue de pois chiche. De quoi nous mettre en appétit. 

Alan GeaamAlan GeaamAlan GeaamAlan Geaam

Deux entrées épatantes nous sont ensuite servies : la fraicheur de tomates couleurs accompagnée d'une croquette de halloumi; et le black falafel à l'anguille fumée -tellement fondante-, vierge de pois chiche et émulsion de tahine. 

On reste sur notre excellente impression avec la langoustine, légumes d'été et bisque au Soujouk, et le pigeon en deux textures, aubergine, noix et grenade. On ne saurait dire lesquel de ces deux plats on a préféré : ils étaient tous les deux impeccables, tant sur la présentation élégante que pour les émotions qu'ils nous ont procurés. 

Alan GeaamAlan GeaamAlan GeaamAlan Geaam

 Il est déjà l'heure de découvrir les desserts de Julien Noray, le chef pâtissier d'Alan Geaam. Et la partie sucrée est dans la même lignée que le reste du déjeuner : exécutés avec brio et finesse. On craque pour le dessert aérien, justement baptisé La tête dans les nuages, avec achta, pistache et verveine; et pour la figue de Solliès comme un Baklawa, sauge et cassis. 

Avant de partir, quelques mignardises s'invitent à notre table : une sucette de Mouhalabieh et condiment abricot, une pâte de fruit framboise et rose, et une tartelette chocolat, zaatar et oseille. 

Alan GeaamAlan GeaamAlan GeaamAlan Geaam

C'est simple, on est ressorti de chez Alan Geaam avec des étoiles dans les yeux et les papilles en pâmoison. 

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 3 octobre 2020

×

    Lieu

    19 Rue Lauriston
    75116 Paris 16

    Accès
    M° Kléber

    Tarifs
    Formule déjeuner : 48 €
    Menu en 3 temps : 70 €
    Menu en 5 temps : 90 €
    Menu en 7 temps : 120 €

    Site officiel
    www.alangeaam.fr

    Réservations
    www.alangeaam.fr

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche